Projets

Disparition de la nuit >>

Effets attractifs des luminaires modernes sur les insectes nocturnes >>

Lumière artificielle et insectes >>

Life at Night >>

Diagnostic de l’éclairage dans les communes du Tyrol >>

Ciel nocturne de Linz >>

Lightmeter Network >>

Combien d’étoiles dans le ciel ? >>

 

Les acteurs de nombreuses initiatives nationales et internationales oeuvrent pour un éclairage extérieur efficace et respectueux de l’environnement, examinent le problème de la pollution lumineuse et les effets de la lumière artificielle.

 

 

Disparition de la nuit

Nom du projet en all.: Verlust der Nacht

Porteur du projet : Communauté Leibniz (Leibnitz Gemeinschaft e.V.)

 

L’objectif du projet est d’utiliser les résultats de recherche pour développer des solutions d’éclairage modernes et des techniques durables.

 

La « Disparition de la nuit » est un regroupement d’organismes de recherche interdisciplinaires.

 

La lumière et la pollution lumineuse sont examinées avec soin dans divers projets touchant aussi bien à l’histoire culturelle qu’à l’écologie, l’astronomie, la santé, l’économie sociale et qu’aux techniques de lumière.

 

 

 

Effets attractifs des luminaires modernes sur les insectes nocturnes

Nom du projet en all.: Anlockwirkung moderner Leuchtmittel auf nachtaktive Insekten

Porteur du projet : Musée régional du Tyrol (Tiroler Landesmuseum), Haute Autorité environnementale du Tyrol

 

L’étude vise à trouver le luminaire le plus respectueux des insectes ainsi que ses caractéristiques techniques.

 

Première observation et tri des insectes

Aux mois de juillet et août 2010, six sources lumineuses intégrées dans l’éclairage public de Völs, ont été étudiées quant à leur effet attractif sur les insectes nocturnes.

 

Les deux luminaires LED sont les plus respectueux des insectes, suivis de la lampe à vapeur de sodium haute pression. On a constaté que les trois autres lampes à halogénures métalliques haute pression (avec filtre ultraviolet !) étaient très attractives pour les insectes.

 

Il est prévu de poursuivre ces analyses tout en améliorant les techniques d’éclairage grâce au laboratoire de lumière Bartenbach et en développant le test LED.

 

 

 

Lumière artificielle et insectes

Nom du projet en all.: Künstliches Licht und Insekten

Initiateur du projet : Dr Gerhard Eisenbeis, université de Mayence

 

L’étude vise à analyser l’attractivité des lampadaires sur les insectes.

 

Bombyx disparate (Lymantria dispar)

Dans le projet de la Hesse rhénane de 1997 et dans le projet Fleher Deich de 2008 à Düsseldorf, Gerhard Eisenbeis, professeur d’université, a étudié pendant tout un été le vol des insectes.

 

Il a pu démontrer que les lampes émettant dans l’ultraviolet, le bleu et le violet, exercent une forte attractivité sur les insectes.

 

Les lampes à vapeur de mercure, suivies des lampes à halogénures métalliques puis des lampes à vapeur de sodium haute pression ont la plus grande force d’attraction sur les insectes.

 

Les lampes à vapeur de sodium basse pression et les diodes électroluminescentes attirent faiblement les insectes. Ces résultats sont valables pour la majorité des insectes (Eisenbeis in Posch, Freyhoff & Uhlmann, 2010).

 

 

 

Life at Night

Initiateur du projet : Dr Mojca Stojan-Dolar

 

Le projet Life+ vise à minimiser et à optimiser l’éclairage des édifices historiques afin de protéger les animaux nocturnes comme les papillons de nuit ou les chauves-souris.

 

Illumination d’une église

L’éclairage des édifices historiques constitue la source lumineuse la plus fréquente dans les campagnes et particulièrement dans l’espace alpin.

 

Le projet sert à développer un code technique pour éclairer efficacement sur le plan énergétique et écologique des édifices classés monuments historiques et pour sensibiliser l’opinion publique à ce sujet. L’objectif est de propager ce code dans l’Union européenne.

 

Grâce à ce projet, un prototype d’illumination idéale est également développé et testé sur 21 églises.

 

http://ec.europa.eu/environment/life/project...

 

 

 

Diagnostic de l’éclairage dans les communes du Tyrol

Nom du projet en all.: Beleuchtungs-Check in Tiroler Gemeinden

Porteur du projet : Energie Tirol, Land du Tyrol, Haute Autorité environnementale du Tyrol

 

Par un diagnostic du parc existant, on vise à promouvoir un éclairage efficace en matière énergétique et écologique dans les communes du Tyrol.

 

De nombreuses communes ont des coûts d’électricité et de maintenance fort élevés dus à de vieilles installations. Par ailleurs, ces dernières nuisent également à la nature et à l’environnement.

 

Cinq éclairagistes ont effectué un diagnostic du parc existant dans vingt communes tyroliennes pour évaluer le potentiel d’optimisation sur le plan de la consommation d’énergie et des dépenses en électricité. Grâce à un éclairage optimisé dans les communes, on peut réaliser en moyenne 30 % d’économies en énergie ce qui représente environ 440 000 kWh.

 

Quarante communes ont ainsi été informées et conseillées. D’autres diagnostics sont prévus.

 

 

 

Ciel nocturne de Linz

Nom du projet en all.: Nachthimmel Linz

Porteur du projet : Dr Dietmar Hager

 

Ce site Internet présente des localités dont l’éclairage est exemplaire ou problématique.

 

Colonne lumineuse à Linz

L’objectif du projet est de montrer aux décideurs et responsables politiques ainsi qu’à l’opinion publique, des lieux où il serait urgent d’agir en matière d’éclairage, tout en les comparant à des exemples positifs.

 

Sur une vue aérienne de Linz, les points rouges, verts et jaunes indiquent les différentes situations en matière d’éclairage. La couleur verte symbolise un exemple positif : il s’agit d’un éclairage efficace sur le plan énergétique et respectueux tant de l’environnement que de la santé. Le jaune signifie que des améliorations peuvent encore être apportées et le rouge est le symbole d’un éclairage excessif, aveuglant et inefficace.

 

Il est possible d’envoyer ses propres photos aux administrateurs du site internet en question. Ces dernières seront examinées puis mises en ligne.

 

 

 

Lightmeter Network

Porteur du projet : Observatoire de Thuringe à Tautenburg, Observatoire Kuffner de Vienne

 

Les initiateurs du projet espèrent que des luxmètres seront utilisés en de nombreux endroits dans le monde entier afin que les données rassemblées produisent une image pertinente quant à la luminescence du ciel nocturne.

 

Luxmètre

Les luxmètres sont des dispositifs qui permettent de mesurer sur le long terme l’accroissement de la pollution lumineuse.

 

Le luxmètre est peu cher à l’achat et facile à installer. Il suffit de le connecter à l’ordinateur par une clé USB.

 

Les données sont rassemblées et analysées par l’Observatoire de Thuringe à Tautenburg et par l’Observatoire Kuffner à Vienne.

 

Un prototype de ce luxmètre est utilisé depuis 2006. Actuellement, des douzaines d’appareils de ce type mesurent continuellement le ciel nocturne du monde entier.

 

 

 

Combien d’étoiles dans le ciel ?

Nom du projet en all.: Wie viele Sterne sehen wir noch?

Porteur du projet : Observatoire Kuffner de Vienne (Autriche)

 

Cette campagne d’observation du ciel vise à sensibiliser les gens à l’astronomie et à la pollution lumineuse ainsi qu’à fournir une analyse du ciel nocturne.

 

Pollution lumineuse au-dessus de Moscou

On peut observer en moyenne 450 étoiles dans le ciel nocturne au-dessus de l’Autriche. Dans l’espace urbain, on ne voit plus que 10 % des astres à cause de la pollution lumineuse.

 

Début 2009, l’Association de l’Observatoire Kuffner a lancé la deuxième campagne « Combien d’étoiles dans le ciel ?». C’est un projet d’observation où chacun peut participer et étudier le ciel du lieu où il habite en utilisant comme point de départ la constellation de la Petite Ourse ou d’Orion.

 

Vous trouverez les instructions et les cartes du ciel préétablies sur le site ci-dessous. Vous pourrez aussi y entrer vos résultats.